Mise au point sur les programmes d’EPS du lycée Imprimer
Écrit par LAVIE FRANCOIS   

Le Bureau national de l’AE-EPS tient à rappeler qu’il ne partage pas ce qui s’est passé lors de la rédaction des programmes d’EPS de lycée d’enseignement général et technologique.

En effet, le programme d’EPS officiel paru au Bulletin officiel spécial n°1 du 22 janvier 2019 ne correspond pas du tout au projet publié par le Conseil supérieur des programmes (CSP) le 25 octobre 2018. Ce projet représentait pourtant l’aboutissement de la concertation menée par le GEPP (Groupe d’Experts chargé du Projet de Programme d’EPS) nommé par le CSP. Concertation à laquelle notre association, comme d’autres, avaient participé.

Contre toute attente, alors que nous avions été invités par la DGESCO le 15 novembre 2018 à formuler des remarques sur ce projet que nous approuvions dans ses grands principes, nous apprenons le 14 décembre qu’il a été entièrement réécrit et dépourvu des innovations qu’il contenait. La consultation nationale menée sur ce projet n’a pas été rendue publique mais rien de permet de penser qu’il était majoritairement rejeté. Nous ne savons pas réellement d’où vient le problème. Du cabinet du Ministre ? De la DGESCO ? Du CSP ? Du groupe EPS de l’IGEN ? Dans tous les cas nous réprouvons cette méthode qui ne respecte pas les procédures fixées pourtant par le ministère de l’Education nationale [1].

Le 15 janvier 2019, juste avant la parution des programmes officiels d’EPS, nous publions une note transmise par le GEPP EPS qui retrace le cadre dans lequel le groupe a travaillé, sa démarche de conception des projets de programmes et les arguments justifiant ses choix. L’introduction que nous avons faite était volontairement neutre pour ne pas induire en erreur le lecteur sur le contenu de ce document dont le but n’était pas d’alimenter la polémique mais d’informer.

Notre réaction de protestation et de condamnation de la démarche s’est faite dans notre revue du numéro 277. Dans l'édito d’abord, mais également dans l'article "Retour sur les programmes EPS du lycée". Toutefois, notre mission, en tant qu’association de professionnels de l’EPS n’est pas de rester sur cet épisode mais de « faire avec » pour continuer à réfléchir et à faire des propositions innovantes afin de contribuer à une EPS de qualité.

Pour le Bureau national,
François Lavie - Président de l'AE-EPS

[1] Cf. La fabrique des programmes sur le site

http://www.education.gouv.fr/pid31771/le-conseil-superieur-des-programmes.htm