Colloque international de Louvain-La-Neuve 2014
Colloque international de Louvain-La-Neuve_Programme Imprimer Envoyer
  

Vers une éducation au plaisir de pratiquer
Orientations et pistes pédagogiques

Colloque du groupe ressource « plaisir » de l’AEEPS
Faculté des Sciences de la Motricité - Université catholique de Louvain
Louvain-la-Neuve - Samedi 22 et dimanche 23 mars 2013

Depuis plusieurs années, une multitude de recherches scientifiques, d’ouvrages pédagogiques et d’articles de presse traitent des difficultés de l’école et de ses enseignants. « Pour beaucoup de ceux-ci, la majorité peut-être, l’expérience d’enseignant du secondaire n’est pas qu’une partie de plaisir. » (Van Campenhoudt, Fransen, Hubert, Van Espen, Lejeune & Huynen, 2004). S’ensuivent des conséquences compréhensibles sur le moral des troupes : « Nous assistons à un sentiment de dépit, de déception relative des enseignants par rapport à une conception de départ du métier qui insistait sur l’importance du contact avec les élèves, sur l’intérêt pour la matière, l’autonomie dans le travail, l’intérêt pour la pédagogie… » (Maroy, 2008). Dès lors, il n’est pas étonnant que les novices éprouvent des difficultés à entrer dans la profession… et à y rester (Delvaux, Desmarets, Dupriez, Lothaire & Veinstein, 2013) A leur tour, les élèves sont fréquemment la cible de diagnostics peu flatteurs : difficiles à motiver voire amotivés et insuffisamment compétents selon les standards internationaux. Bon nombre d’entre eux sont victimes de « l’impuissance apprise » à l’école : il s’agit d’un état de renoncement, de résignation et de passivité, résultat du manque d’expérience de réussite qui confère « la puissance d’exister » (Gagnaire & Lavie, 2013). Des projets de transformation de la formation initiale des enseignants voient le jour, avec l’espoir de modifier la situation (Centre sociologique des FUSL, 2012). 

Sans nier la morosité et la pénibilité qu’évoquent ces constats, le groupe ressource créé en 2001 et issu de l’Association pour l'Enseignement de l'EPS (AE-EPS), s’est donné pour mission d’étudier le rôle du plaisir dans le processus d’enseignement/apprentissage. Ses travaux confortent l’aphorisme de Haye (2011) : « En EPS, ce n’est pas le plaisir qui pose problème, mais son absence ! ». Le groupe de travail est composé de professeurs d’éducation physique de l’enseignement obligatoire et d’enseignants chercheurs de plusieurs universités.

icon Programme colloque Plaisir LLN (267.24 KB)

icon Résumés des communications

 

 
<< Début < Précédent 1 2 3 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 3