Sommes-nous des professeurs de citoyenneté ?

HANULA GHISLAIN - Collège Commandant Cousteau, Rognac (13) , CEDRE/CEDREPS
LLOBET ÉRIC - Collège Alain Savary, Istres (13) , CEDRE/CEDREPS
Revue « Enseigner l’EPS » , 2019, vol. 277, 25-28

« Cet article fait suite à une publication du dernier numéro de la revue sur le thème de l’éducation à la citoyenneté[1] »

L’idée est « simplement de relancer un débat sur la tension qui a toujours existé entre intentions éducatives et apprentissages culturels pouvant conduire parfois à une dérive formaliste de notre discipline. Cette controverse autour de la place de la citoyenneté dans le parcours des élèves est un élément pouvant notamment alimenter la réflexion des candidats au CAPEPS. Cet article est une invitation à maintenir une vigilance culturelle sur les formes de pratiques proposées aux élèves ».

Après avoir évoqué la place de la motricité dans les finalités de l’EPS, proposé une réflexion sur les valeurs, et analysé la proposition antérieure, les auteurs font des propositions concrètes dans le 1er champ d’apprentissage  permettant selon eux un « engagement  authentique » dans les apprentissages moteurs en lien avec la dimension culturelle des activités.

[1] Regards croisés sur les épreuves d’admissibilité au CAPEPS : l’éducation à la citoyenneté en et par l’EPS. B. Gandar & G. Loiodice. Revue Enseigner l’EPS, 276, octobre 2018.