Corporéité, normativité et sensibilité : une autre voie pour écrire des programmes en EPS ?

TESTEVUIDE SERGE - PRAG, Honoraire , CEDRE/CEDREPS
Collection "Les cahiers du CEDRE/CEDREPS" , 2020, vol. 17, 75-88

Résumé : Cet article s’inscrit dans le prolongement des deux articles publiés avec Thierry Tribalat dans le cahier 15 puis 16 et du café pédagogique organisé par l’AE-EPS Paris-Ile de France en janvier 2019. La question des rapports entre la norme et corps constitue le point de départ à partir duquel nous interrogeons l’EPS en tant que discipline scolaire. En effet, force est de que constater que dans le monde de l’EPS il y a une absence de débats autour de ces questions pourtant fondamentales qui renvoient à la conception du sujet que l’on veut éduquer. Il faut remettre en avant le débat sur les normes, sur les finalités de l’éducation et ne pas l’esquiver comme c’est souvent le cas par des raccourcis, des allants de soi non discutés Le présent article va donc reprendre cette perspective pour en préciser les options politiques et les conséquences didactiques majeures pour l’EPS. Afin de mieux appréhender en quoi cela dessine une nouvelle perspective pour l’EPS, une démarche de construction disciplinaire sera développée, aboutissant à une présentation d’une forme que pourrait prendre un programme en EPS

Mots clés de l'auteur: corps, norme, matrice

Cet article n'est pas encore proposé au téléchargement

Pour acheter l'ouvrage