La construction conjointe d'un observatoire et d'un objet théorique : l'exemple du récit d'expérience et de l'espace d'actions

TERRE NICOLAS , Analyse des pratiques en EPS
SEVE CAROLE
, 2020

Nicolas Terré, Carole Sève et Benoit Huet

La construction conjointe d'un observatoire et d'un objet théorique : l'exemple du récit d'expérience et de l'espace d'actions. Revue @ctivités, 2020.

Résumé : L’enjeu de cet article, qui s’appuie sur une étude conduite avec une classe de 26 élèves engagés dans un projet annuel « Kayak arctique », est double. Le premier est de présenter la dynamique de construction conjointe, par des allers et retours, entre un observatoire et un objet théorique. Le deuxième enjeu est de présenter des nouvelles notions susceptibles d’enrichir le programme de recherche du cours d’action. La première est la notion de « récit d’expérience » qui permet de concevoir un observatoire visant à appréhender l’expérience d’un collectif d’acteurs important sur une temporalité relativement longue. Ces récits offrent une description condensée de l’expérience de l’ensemble des élèves au cours des leçons de kayak, ouvrant vers différents axes d’analyse. La deuxième notion est celle d’« espace d’actions », qui est une réduction de l’objet théorique « cours d’expérience ». Il correspond, pour un acteur, et pour une unité de temps donnée, à l’ensemble des éléments de l’environnement auxquels il attribue des qualités particulières. L’analyse des espaces d’actions des élèves a permis de repérer des évolutions et des transformations typiques dans les jugements perceptifs des élèves au cours des leçons. Ces résultats ont précisé l’hypothèse des trois processus (in-situation, in-corporation, in-culturation) de l’appropriation proposée par Theureau (2011).

Disponible en version téléchargeable

Mots clés : Apprentissage, Canoë-Kayak