Une « EPIC 1 » co-animation comme amplificateur de réussite pour tous

GIBON JÉRÉMIE - Professeur agrégé EPS, Collège Roger Vercel, Le Mans (72) , Formateur , EPIC
Les dossiers "Enseigner l'EPS" , 2019, vol. 5, 103-109

Extrait : (...) Nous sommes (...)  convaincus que le travail par indicateur facilite l’approche et l’évaluation par compétence en conditionnant de façon importante le travail moteur, méthodologique et social des élèves. L’usage d’indicateur permet également d’évaluer leurs progrès en direct mais aussi à l’échelle de la séquence et du cycle et ainsi de mieux tenir compte des différents rythmes d’apprentissage et processus personnels d’élaboration des savoirs. Cela donne à tous une occasion de réussir. De plus, l’utilisation d’indicateur permet de laisser à chacun le choix des procédures dans la mobilisation des ressources internes comme externes. On ne prescrit pas une démarche unique mais on laisse l’élève adopter celle qui « fait sens » pour lui et qui favorise son implication motrice et réflexive.

Enfin, il est à noter que tous les élèves auront besoin d’un pair pour réussir et progresser. C’est par l’instauration volontaire de cette « interdépendance positive » que se construisent en partie les dimensions méthodologiques et sociales des programmes qui deviennent alors de véritables catalyseurs des apprentissages moteurs.

De la même manière, nous sommes convaincus qu’animer la leçon à plusieurs permet de mettre en place une différenciation pédagogique effective ;  de mieux gérer l’hétérogénéité par la constitution de formes groupales adaptées ; de dynamiser l’animation des séances par l’alternance des intervenants, la multiplicité des régulations et leur complémentarité ; d’apaiser le climat scolaire par une autorité accrue ; de mettre en place plus aisément une aide individualisée ; de réguler plus rapidement, efficacement et de façon plus personnalisée avec par exemple un enseignant sur le groupe-classe et l’autre en remédiation ; d’enrichir les approches par la mutualisation des ressources disponibles (expériences, fiches, supports…) ; de gérer les conflits en isolant le problème ou en ayant un enseignant témoin… ; d’impulser les innovations en étant plusieurs sur le projet, en élaborant des brainstorming et en contribuant à une émulation au sein de l’équipe…et enfin d’avoir une action positive en terme de lutte contre le stress, la fatigue et l’isolement professionnel.

Aussi, c’est bien l’articulation de la co-animation combinée avec nos indicateurs révélateurs des compétences visées 2 qui permet d’optimiser et faciliter le diagnostic et l’aiguillage des élèves vers les situations les plus fécondes pour eux.

Mots clés proposés par l'auteur : co-animation, indicateur, réussite, différenciation

Cet article n'est pas encore proposé au téléchargement

Pour acheter le dossier