Atelier de pratique : « Yoga & méditation », avec Dominique Daumail & Fabien Fanget

, 2019

Dominique Daumail

Professeure agrégée d'EPS sur l'académie de Versailles

Fabien Fanget

Professeur agrégé d'EPS sur l'académie de Lyon, instructeur en méditation pour les enfants

Votre AE-EPS Paris-ÎdF ose le bien-être1 à l’école ! Celui des élèves, bien sûr. Celui des enseignant·es, aussi : le vôtre ; le nôtre. Nous sommes en effet convaincus de la nécessité de penser le bien-être des élèves et celui des personnels conjointement. Jamais l’un sans l’autre.

Dans un récent numéro de la revue Diversité, Agnès Florin et Fabien Bacro rappellent que « prendre soin des élèves / des enfants, se préoccuper du bien-être en éducation… Ces objectifs sont, à première vue, incontestables pour tout adulte ayant une responsabilité dans l'éducation d'un enfant. Et pourtant, cette préoccupation ne va pas de soi (ou n'a pas été de soi) dans les institutions d'éducation. »2 Or, il existe des liens positifs entre le bien-être à l’école et la réussite (la performance) scolaire mais aussi, plus largement, la satisfaction de vie des enfants et des adolescent·es3.

Un rapport réalisé pour l'OCDE et concernant l'enquête Pisa 2012 souligne plus particulièrement le rôle joué par la relation enseignant-élève : « Des relations enseignants-élèves positives et constructives […] peuvent être un levier clé grâce auquel l'école est en mesure de favoriser le bien-être social et affectif des élèves. »4 Pour ce faire, encore faudrait-il que tou·tes les enseignant·es éprouvent un vrai épanouissement au travail, ce qui n'est pas le cas. La cyclothymie des relations avec les élèves5, la multiplicité et l'enchevêtrement des tâches, la difficulté à toutes les gérer de manière satisfaisante, conduisent en effet à un sentiment de «"ras le bol" croissant »6. Dès lors, nous faisons nôtre le postulat de Laurence Bergugnat : le bien-être des élèves ne pourra se développer sans prendre d'abord soin des enseignant·es, condition première de la production du bien-être à l'école7.

C’est dans ce cadre que nous avons organisé samedi 13 avril 2019, à l'UFR STAPS de Créteil, un Atelier de pratique « Yoga & méditation ».

 

Dominique Daumail a montré que « l’EPS et ses enjeux disciplinaires ne peuvent plus faire l’impasse sur les techniques de hatha yoga, dans la mesure où :

. les rapports au savoir de nos élèves bousculent nos repères pédagogiques ;

. les contenus transversaux et des évaluations par compétences se développent ;

. les pratiques sociales autour du bien-être se multiplient jusqu’à être dévoyées de tout sens originel, donc souvent dénaturées.

[...] L’échauffement constitue un temps intéressant pour introduire les éléments fondamentaux et techniques de cette activité yoga, pour mieux ensuite les proposer dans le cadre d’un véritable cycle en EPS et plus largement dans le cadre de l’accompagnement personnalisé en classe (situations de concentration, respiration, mémorisation, relaxation à faire en classe, développées par le RYE). »8

Visionner la partie « yoga » de cet Atelier (playlist de trois vidéos) :

Pour compléter ces vidéos, Dominique met à votre disposition ces trois documents :

« Les différents types de yoga »

« Premières séances de hatha yoga »

Bibliographie

 

Fabien Fanget a quant à lui proposé une séquence consacrée à la pratique d’exercices visant à réguler nos émotions et celles de nos élèves : « Apaiser le mental, améliorer l'attention, gérer le stress avec les élèves, créer un climat bienveillant entre les élèves et l'enseignant·e ». S’arrêter, ressentir, accueillir plus que penser : la pleine conscience – ou présence attentive – est une pratique éminemment corporelle qui peut contribuer à l’apaisement, à l’amélioration de ses capacités d’écoute.

Fabien vous propose ci-dessous plusieurs ressources en téléchargements libres :

Diaporama-support de la séquence

« Séance de méditation »

« La météo intérieure »

« Tranquille et attentif »

« 3 minutes »

 

Dans une époque où tout s’accélère, où notre attention est sans cesse captée, attirée, et finalement fragmentée, segmentée, votre AE-EPS Paris-ÎdF souhaite ainsi vous offrir un espace de décélération propice à (re)trouver « calme, lenteur et continuité »9.

 

1. Garcia, Ch. & Veltcheff, C. (2016). Oser le bien-être au collège, Brignais, éditions Le Coudrier.
2. Florin, A. & Bacro, F. (2017). « Bien-être et qualité de vie : prendre soin des enfants », Diversité n°189, Prendre soin : santé et bien-être en éducation, p. 48.
3. DEPP (2017). Évaluation du bien-être perçu des élèves : étude longitudinale à l’école élémentaire et au collège. Recherche complémentaire (BE-Scol2).
4. OCDE (2015). « Relations enseignants-élèves : quelle incidence sur le bien-être des élèves à l’école ? », Pisa à la loupe, p. 2.
5. Barrère, A. (2017). Au cœur des malaises enseignants, Malakoff, Armand Colin, p. 37.
6. Debarbieux, É. (2017). « On ne prend pas en compte suffisamment l'humain dans l’Éducation nationale », Le Café pédagogique, L’expresso du mercredi 23 août.
7. Bergugnat, L. (2017). « Penser le bien-être à l'école : un enjeu éthique ? », Diversité n°189, Prendre soin : santé et bien-être en éducation, p. 75-76.
8. Daumail, D. (2018). « L'échauffement autrement, à partir du Yoga Hatha », Enseigner l'EPS n°276 (oct.), p. 25.
9. André, Ch. (2011). Méditer jour après jour. 25 leçons pour vivre en pleine conscience, Paris, L’Iconoclaste, p. 102.